Les bonnes pratiques pour optimiser votre visibilité à moto

Connaitre les bonnes pratiques pour améliorer la visibilité sur route est vital pour prévenir tous risques d’accident. Ainsi, pour en savoir davantage sur comment procéder, suivez-nous dans cet article.

Le réglage et le nettoyage du phare

Le réglage du phare est important pour bénéficier d’une meilleure visibilité. Vous devez ajuster l’éclairage en fonction de la charge. Pour cela, mettez-vous devant un mur de couleur claire. L’idéal est que le faisceau du phare éclaire à la hauteur de l’optique. Avec les poussières, les insectes… Le phare peut se salir facilement. Ce qui fait que ces particules absorbent une partie de l’éclairage. Résultat, le phare devient moins efficace. Avant de partir pour de long trajet, il est toujours recommandé de nettoyer l’optique de votre phare.

Maintenir vos feux conformes

De nos jours, la nouvelle tendance, ce sont les phares à xénon. L’homologation de ce type de phare nécessite toutefois une assiette constante, une glace transparente ainsi qu’un lave-glace dans l’optique. De peur d’être verbalisé par un agent des forces de l’ordre, vous devez veiller à ce que votre phare reste non éblouissant.

Munir d’équipement pour rester visible

L’un des moyens pour être bien vu sur route est de porter un équipement de couleur claire. Par exemple, pour le casque, l’idéal est de choisir des couleurs voyantes telles que le jaune, le blanc ou encore le rouge. Votre casque doit avoir des pastilles autocollantes rétro-réfléchissantes sur tous les côtés. En ce qui concerne les habilles du motard, on peut retrouver bon nombre de fabricants qui proposent des vêtements de protection avec des parties réfléchissantes. Aujourd’hui, le port d’un gilet est devenu obligatoire. En effet, il offre une haute visibilité sous votre selle. Ces mesures ne sont pas seulement destinées aux conducteurs, mais cela concerne aussi les passagers.

Se rendre visible dans les rétroviseurs

Il est essentiel de se positionner en permanence de façon à ce que les autres conducteurs vous repèrent. Cela dit, il faut éviter par exemple de coller un véhicule ou de rester derrière un poids lourd. L’automobiliste doit savoir rouler en retrait et être décalé sur la gauche. Comme cela, les autres conducteurs vous voient dans leurs rétroviseurs. En parlant de poids lourds comme les bus, les autocars, les camions ou les semi-remorques, il faut faire attention à leur déport important, surtout lorsqu’ils changent de direction. Notez qu’un chauffeur de poids lourd ou bus ne peut voir dans ses rétroviseurs que le prolongement de son véhicule. Il lui est difficile d’apercevoir ce qu’il y a derrière la remorque.